Titine Pétard et le théâtre des filles du bourg

1931 « Je suis aux noces à Joseph BADEAU et Titine PÉTARD. On s'amuse bien. J'ai pour cavalier Jean-Marie RIPOCHE du Loroux-Bottereau »écrit Elisabeth BOUYER, jeune fille du bourg de Saint Julien, dans son journal du  mardi 19 mai 1931. Elisabeth, comme ses autres amies, appelle Léontine Titine. C’est la cousine de Clément HIVERT et la fille… Lire la suite Titine Pétard et le théâtre des filles du bourg

Jean-Marie PÉTARD et l’Hirondelle

1924. Jean Marie quitte Saint Julien de Concelles un peu à regret le mercredi  6 août 1924. La veille, il a épousé Germaine PLACIER à La Chapelle-Basse-Mer. Germaine, fille d’Armand Placier, sabotier et de Marie Aubert. Il l’a rencontrée un an plus tôt chez des amis communs. Germaine est la troisième de la famille d’une… Lire la suite Jean-Marie PÉTARD et l’Hirondelle

Clément HIVERT, de la conscription à la guerre

1921. Le 17 mars 1921, Clément est enfin libéré de ses obligations militaires. Sa demande de permission libérable a été acceptée par le chef d’état major du 103ème Régiment d’artillerie lourde où il exerce la mission de maître-pointeur.     Sans doute le certificat de bonne conduite signé du commandant du régiment quelques mois plus tôt a-t-il… Lire la suite Clément HIVERT, de la conscription à la guerre

Pierre HIVERT et Raoul VAN DER KEMP, capitaine au long cours

1909. Le 17 mai 1909, en début d’après midi Marie Hivert voit arriver à l’épicerie du " Château" Raoul VAN DER KEMP tout enjoué : « Ma femme Sophie vient d’accoucher d’un garçon que je veux appeler Raoul Jacob en hommage à son grand-père et je souhaite que Pierre, qui l’a bien connu, soit le  témoin de sa… Lire la suite Pierre HIVERT et Raoul VAN DER KEMP, capitaine au long cours

Jean-Marie PETARD et Clément HIVERT à l’école communale de Saint-Julien

1909. Clément HIVERT a 9 ans. Il est désormais le seul enfant de la famille du Port-Égaud à se rendre à l’école communale, puisque Pierre son frère vient de passer son certificat d’étude avec succès et travaille désormais sur la ferme avec son père et son frère Auguste. En ce début d’année 1909 un froid… Lire la suite Jean-Marie PETARD et Clément HIVERT à l’école communale de Saint-Julien

La famille PETARD- HARROUET et le docteur LECERF

1876. Théophile François Joseph PETARD et Antoine PETARD sont cultivateurs et habitent ensemble à la Guilbaudière, chacun avec une des sœurs HARROUET. En 1860 Anne-Marie s’est mariée avec celui que l’on appelle communément François, puis et en 1863 Jeanne a épousé Antoine.  Jean Pétard leur père comme leur frère aîné sont décédés il y a… Lire la suite La famille PETARD- HARROUET et le docteur LECERF

Auguste VIVANT, fils de Françoise HIVERT, et la guerre de 70

1870 Auguste, fils ainé de Françoise HIVERT et de Pierre VIVANT vit avec ses parents et son frère cadet, Jean Baptiste, au village du Chêne. Sa tante, Jeanne, a elle aussi épousée un Pierre VIVANT mais ceux-ci habitent avec leur trois filles à la Sablère juste à coté de l’oncle d’Auguste, Pierre Hivert. En cet… Lire la suite Auguste VIVANT, fils de Françoise HIVERT, et la guerre de 70

Mathurine Vinet et la scolarisation de son fils Jean-Marie Pétard

1870.  Le second mariage  de Mathurine Ce dimanche 20 février 1870, c’est la saint Aimée, un jour nouveau pour Mathurine. Il y a presque cinq ans qu’elle a perdu Jean, son mari, et depuis on l’appelle la veuve Pétard. A quarante ans, même avec son commis, Pierre BRELET, elle ne peut pas faire face à… Lire la suite Mathurine Vinet et la scolarisation de son fils Jean-Marie Pétard

Pierre HIVERT et l’affaire des communs

1865. En ce début d’année 1865, la Guilbaudière est en deuil avec la disparition successive de Jean Pétard père et fils. Acte de décès de Jean Pétard fils le 26 avril 1865 - Archives départementales de Loire-Atlantique Généalogie Pétard Lors des deux sépultures religieuses Pierre Hivert rencontre Antoine Pétard. Les deux hommes s’apprécient malgré la… Lire la suite Pierre HIVERT et l’affaire des communs

Noël HIVERT et sa femme, Marie RINEAU, propriétaires à St Julien…

1823. Au village du Chêne          A la naissance de leur 6ème enfant en 1823, les époux HIVERT-RINEAU sont revenus à Saint Julien, au village du Chêne, depuis quatre ans maintenant, quittant la Sangle et la Chapelle Basse Mer. En se mariant les deux autres derniers frères de Noël, François et Pierre Daniel,  sont partis comme… Lire la suite Noël HIVERT et sa femme, Marie RINEAU, propriétaires à St Julien…