Échanges avec Théodor Wollenweber autour de la ferme de la Guilbaudière

Les échanges entre Clément HIVERT et la famille WOLLENWEBER vont se poursuivre au début des années 1930 (voir article précédent en 1922).   1930. Fin décembre, Clément envoie ses vœux de bonne année à ses amis allemands, les Wollenweber chez qui il a séjourné à la fin de la guerre. Il n’est jamais retourné sur… Lire la suite Échanges avec Théodor Wollenweber autour de la ferme de la Guilbaudière

Les photos de mariage d’Henriette GARNIER et de Pierre HIVERT

1926 Ce 22 août, c’est l’heure de la photo à la Haute-Maillardière au Loroux-Bottereau à l’occasion du mariage d’Henriette GARNIER et de Pierre HIVERT. Les parents des mariés ont tenu à immortaliser cette journée et ont fait ici appel à un photographe professionnel, Gustave PÉTARD de Saint-Julien-de-Concelles. Gustave a transporté son estrade la veille sur… Lire la suite Les photos de mariage d’Henriette GARNIER et de Pierre HIVERT

Les cousins HIVERT-BIRY et la guerre 14-18

1919. J'ai appris que ton oncle du « château » était mort d'une embolie au cœur. Déjà pendant ma permission, il a eu une forte crise et cette fois il a été emporté pour de bon » écrit de Sarrebourg le samedi 19 avril 1919 Jean Marie PÉTARD dans la lettre à son ami Clément HIVERT  L’oncle du… Lire la suite Les cousins HIVERT-BIRY et la guerre 14-18

Auguste a disparu

Mi avril 1917. Depuis quelques jours Auguste et son régiment du 44ème se trouvent à proximité de la Ferme du Godat entre Cormicy et Loivre, sur le canal de l’Aisne dans  le département de la Marne à proximité  de Reims. Frise de la guerre et du parcours d’Auguste en 1916-1917 Faute d’écrits de la part… Lire la suite Auguste a disparu

Auguste HIVERT et son parrain Alexandre PETARD

1915. Début 1915, Auguste HIVERT est en fin de convalescence à Saint Malo après sa blessure reçue sur le front de Chalons. Le mardi 12 janvier 1915, Auguste envoie sa dernière lettre de St Malo à son oncle maternel qui est aussi son parrain, Alexandre Pétard. Il signale que le médecin lui a donné un… Lire la suite Auguste HIVERT et son parrain Alexandre PETARD

La famille DOUBLET, réfugiée à Saint-Julien-de-Concelles pendant la guerre 14-18

La famille Doublet, originaire du département des Ardennes, s'est réfugiée à Saint Julien de Concelles durant les deux guerres, de 1914 à 1919 puis en 1940-1941.  En 1914, Aimé DOUBLET, traverse la France avec ses deux enfants Blanche et Lucien. Ils seront accueillis dans la commune de Saint-Julien et se lieront d’amitié avec la famille… Lire la suite La famille DOUBLET, réfugiée à Saint-Julien-de-Concelles pendant la guerre 14-18

Auguste HIVERT et Georges GASZTOWTT à la veille de la guerre de 1914.

Le dimanche 26 juillet 1914 toute la famille a tenu à accompagner le fils aîné Auguste au train. « Le temps n’est pas beau pour la saison, et le foin n’est pas fini. Le blé est bon à couper  et la vigne est toujours belle » écrit Auguste dans son carnet. Auguste-Fils Après un mois de convalescence… Lire la suite Auguste HIVERT et Georges GASZTOWTT à la veille de la guerre de 1914.

Les petits pois du Port-Egaud

1912. En juin 1912 toute la famille du Port-Egaud est occupée à la récolte des petits pois. Clément est encore à l’école primaire mais il vient, en fin d’après midi, prêter main forte à ses parents Marie et Auguste ainsi qu’à ses deux frères Auguste et Pierre âgés respectivement de 19 ans et 17 ans.… Lire la suite Les petits pois du Port-Egaud

Les inondations de 1910 au Port-Égaud et à la Guilbaudière

Comme à son habitude chaque dimanche Auguste HIVERT (père) passe, à la Guilbaudière ce dimanche 27 novembre 1910, chercher son jeune beau-frère Alexandre, de 13 ans son cadet, pour se rendre à la « grand-messe ». Il embrasse Marie Célestine et ses deux petites nièces Marie Julia et Léontine dite « Titine » âgées respectivement de 5 et 1… Lire la suite Les inondations de 1910 au Port-Égaud et à la Guilbaudière

Auguste HIVERT et l’abbé SAUNIER

1910. Cet été 1910 Auguste HIVERT a 18 ans. Depuis plusieurs années il travaille sur la petite ferme familiale du Port-Egaud avec ses parents et son frère Pierre. Il a quitté la communale il y a 5 ans mais garde des relations fortes avec Théophile BRETONNIERE, son instituteur de l’école, du cours supérieur et du… Lire la suite Auguste HIVERT et l’abbé SAUNIER