5ème épisode , L’exode vers Videix

Clément poursuit son périple à pied à travers le Cher,  l’Indre, la Vienne et la Haute-Vienne pour aboutir à Videix à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Limoges. Tour à tour, avec ses compagnons de régiment il traverse Le Blanc, Le Dorat, Bellac, puis quitte la route de Limoges en direction de Saint-Junien puis Rochechouart qu’il atteint le 24 juin 1940 après plus de 400 km de marche.

La signature de l’Armistice le 22 juin a donc stoppé la fuite. Alors qu’il s’attend à rejoindre Jonzac, il est stationné à Videix (Haute -Vienne) au lieu-dit La Chassagne. Il « commence à s’ennuyer dans cette campagne sauvage, éloignés que nous sommes des grands centres et de toutes communications ». Dans sa lettre du 29 juin 1940, il est très inquiet pour les siens car il a appris que les allemands étaient à Nantes.


Mercredi 16 juin 2021

Nous avons rejoint Clément à la sortie du Dorat sur la route de Bellac et nous venons de passer la nuit à la ferme de Pomereix. Peut-être que Clément y a fait une halte ?

Puis nous sillonnons les monts de Blond et visitons les jolis villages de Mortemart et surtout Montrol-Sénart dont les habitants bénévoles ont su mettre le patrimoine local en valeur.

Nous rejoignons Clément à Saint-Junien, toujours en Haute-Vienne, visitons sa collégiale et le site Corot où l’artiste avait l’habitude de venir peindre sur les berges de la Glane dans les années 1850.

Alors que l’orage menace nous nous dirigeons vers Chassenon, au Domaine de la Grange du Quairé. Pour une grange, c’est plutôt pas mal ! Nous allons y dormir.