Un drame à Saint-Julien, la presse en parle.

1932.

Au début du mois de juin 1932, Saint-Julien-de-Concelles fait la une de l’actualité… Un drame s’est produit rue de la Poste dans la nuit du mardi 31 mai 1932 au domicile de la famille PRÉAUDEAU ; la famille a été violemment agressée par un inconnu avec arme à feu.

Le Populaire de Nantes du jeudi 2 juin 1932 -ADLA

Ce drame fait grand bruit à Saint-Julien, d’autant que les PRÉAUDEAU, sont connus de tous dans la commune. Le père Clément est à la fois sabotier et entrepreneur de pompes funèbres, chantre et directeur de l’harmonie concelloise.

Clément PRÉAUDEAU-père au premier rang à droite et son  fils en haut à gauche – Photo Gustave Pétard

Le Phare de la Loire du 2 juin raconte l’affaire par le détail …

Le Phare de la Loire du 2 juin 1932 – Archives familiales BOUYER-JANNIN

Guillaume BRAUD est l’un des témoins de l’affaire.

Guillaume BRAUD, ici au centre de la photo, a prêté son concours aux gendarmes –  Photo Gustave Pétard

L’affaire secoue Saint-Julien et même le curé Émile TISSEAU en fait sa « Une » dans le bulletin paroissial hebdomadaire.

Émile TISSEAU – Photo Gustave Pétard – Bulletin paroissial de la première semaine de juin 1932 – Archives familiales BOUYER-JANNIN

Malgré les moyens déployés l’enquête ne donne pas de résultats…

Le Phare de la Loire des 3 et 4 juin 1932 – ADLA

Le dimanche bien avant la grand-messe, le marchand de journaux est dévalisé, mais finalement on n’apprend rien de plus en parcourant l’Express du dimanche, journal catholique hebdomadaire … Quoiqu’il en soit, on ne parle que de cela dans le bourg !

L’Express du dimanche 5 juin 1932 – ADLA

Stanislas BÉNIZET, le jeune instituteur et témoin ayant vu l’agresseur est même auditionné, mais l’enquête piétine… et faute de résultats tangibles la presse restera ensuite silencieuse sur cette affaire…

Le Phare de Loire et L’Écho de la Loire du 6 juin 1932 – ADLA

… jusqu’au décès de Clément PRÉAUDEAU-père à la fin de l’année 1932.

L’écho de la Loire du 3 décembre1932 – ADLA

Ce n’est que deux ans plus tard que l’affaire fera à nouveau la une des journaux à l’occasion d’un procès d’assises… mais là encore la culpabilité de l’accusé, un certain « CHRÉTIEN », n’aura pu être prouvée.

L’écho de la Loire du 9 février 1935 – ADLA

A la mort de son père, Clément PRÉAUDEAU-fils reprendra la suite des activités familiales et la direction de la société musicale locale.

Programme du grand festival de musique de  juin 1934 à Saint-Julien-de-Concelles – Archives familiales BOUYER-JANNIN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s